On like et on plussoie corps à corps

Je suis toujours 24 heures plus tard dans les Maritimes côté veille documentaire. Que voulez-vous? C’est le printemps, on festoie, on s’éclate, on médite sans nos doigts, sans écran, sans médiation, corps à corps, aux quatre coins. On like et plussoie en terrasse en se récitant des vers de Gaston Miron. Celui-ci : «je suis arrivé à ce qui commence.»

Par chance, Lionel Dujol veille au grain. Lire le délicieux billet d’Olivier Ertzcheid : Plussoie-toi de like que je m’y mette

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Corps, Numérique, Société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *