Une BD un peu jazzée : La Fugue de Pascal Blanchet

La Fugue de Pascal Blanchet. Prix Bédélys 2005 amplement mérité. Un regard vif et percutant sur le 20e siècle à travers le vécu d’un pianiste de jazz. Aucun phylactère, la force évocatrice des images suffit à rendre bien tangible le jazz, la guerre, l’amour, la ville, la modernité, la solitude, le poids des ans et la mort. Poignant ! La patte graphique est épurée, la veine Art déco est au rendez-vous ; les personnages et les décors sont tout droit sortis de la manière de Matisse (collage sans perspective). Discographie en prime : Sarah Vaughan, Billie Holiday, Louis Armstrong, etc.

—–

Billet publié dans le cadre de Le Mois de la BD des Bibliothèques de Montréal

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Bande dessinée, Recommandation de lecture, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *