Les oiseaux tombent du ciel : ménage à trois

Pluie de grenouilles

[À l’instar de L’Oreille tendue (voir ses Accouplements), j’aime bien la rencontre fortuite de textes littéraires d’horizons différents.]

Des extraits tirés de deux romans parus en 2011. Deux romans rappelant le châtiment divin narré dans Les dix plaies d’Égypte  :   » les grenouilles tombèrent et recouvrirent l’Égypte » (Exode 7,25-8,11)

Dans l’un – Il pleuvait des oiseaux – l’action se situe en Ontario à Mathison, dans l’autre – Le Cas Sneijder – l’auteur relate un événement ayant eu lieu au coeur de l’Arkansas.

Les oiseaux tombent du ciel, en synchro. Une vraie plaie :

On y voyait des hommes vêtus de combinaison blanches, portant des gants de protection, et le visage recouvert d’un masque à gaz, ramasser d’innombrables oiseaux morts dans les rues et sur les toits des maisons d’un petit village.

[…]

Dans la rue principale du village, les gens se regardaient, allaient puis revenaient, poussaient une bête du bout du pied, levaient de temps à autre la tête vers les nuages, comme s’ils espéraient une explication miraculeuse face à tous ses morts qui tombaient du ciel et remontaient du ventre des rivières

Le Cas Sneijder

Il pleuvait des oiseaux, lui avait-elle dit. Quand le vent s’est levé et qu’il a couvert le ciel d’un dôme de fumée noire, l’air s’est raréfié, c’était irrespirable de chaleur et de fumée, autant pour nous que pour les oiseaux et ils tombaient en pluie à nos pieds.

Il pleuvait des oiseaux

[Mise à jour : 25 septembre 2018]

Le 23 mai 1995 j’ai vu, entre Verchères et Contrecœur, des nuées d’oiseaux affolés plonger verticalement dans un boisé, comme des sternes ou des fous de Bassan.

On aurait dit un signe avant-coureur, une annonce de désastre

René Lapierre, Les adieux.

Références

Dubois, Jean-Paul, Le cas Sneijder, Paris, Éditions de l’Olivier, 2011, 217 p.

Saucier, Jocelyne, Il pleuvait des oiseaux, Montréal, XYZ, 2011, 179 p.

Lapierre, René, Les adieux, Montréal, Les Herbes rouges, 2017 (édition numérique)

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Accouplements, Littérature, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *