L’amour au temps de la poste restante et du numérique

Le diable au corps

Replonger dans Radiguet. Le diable au corps. Concordance des temps pour les épistoliers. Passage où l’amant espère, transi, cueillir une lettre de sa bienheureuse à la poste restante, alors qu’au temps du numérique l’enamouré attend un texto de l’éphémère.

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Littérature, Numérique, Recommandation de lecture, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *