De la cause et des effets : accouplements

don-quichotte-antonio-saura (1)[À l’instar de L’Oreille tendue (voir ses Accouplements), j’aime bien la rencontre fortuite de textes et propos d’horizons différents. Mettons Marine Le Pen à contribution.]

Lors d’une entrevue au 24/60 (21 mars 2016) avec Anne-Marie Dussault, Marine Le Pen, stigmatisant le communautarisme bisounours canadien et l’accueil des 25 000 réfugiés syriens au Canada, s’est fendue d’un douteux syllogisme :

Les mêmes causes entraînent les mêmes effets. Ça, ça s’appelle la sagesse populaire. (à 4 minutes 40 secondes, par là)

Elle est en bonne compagnie avec les personnages benêts imaginés par Cervantès et Flaubert :

Chez Cervantès, quand le curé et le barbier tentent de guérir Don Quichotte de sa folle quête inspirée par sa lecture des romans de chevalerie :

Un des remèdes qu’imaginèrent pour le moment le curé et le barbier contre la maladie de leur ami, ce fut qu’on murât la porte du cabinet des livres, afin qu’il ne les trouvât plus quand il se lèverait (espérant qu’en ôtant la cause, l’effet cesserait aussi).

Chez Flaubert(remixant Cervantès), au moment où Emma est mourante après avoir absorbé de l’arsenic, Homais, ayant purgé la belle, y va d’une envolée scientiste :

Diable !… cependant… elle est purgée, et, du moment que la cause cesse

L’effet doit cesser, dit Homais ; c’est évident. 

Le gros bon sens qui traverse les siècles…

————-

Miguel de Cervantès : L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, Feedbooks, version numérique

Gustave Flaubert : Madame Bovary, Feedbooks. (version numérique)

 

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Accouplements, Littérature, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *