Archives mensuelles : septembre 2018

Les oxymores au quotidien

«Je n’ai jamais ressenti grand-chose pour ma mère, si ce n’est une profonde compassion.» Adeline Dieudonné, La vraie vie, éd. Iconoclaste, 2018. Lu le 17 sept. 2018 Moi, je suis très à l’aise avec l’idée d’être un « révolutionnaire à … Continuer la lecture

Publié dans Citations | Laisser un commentaire

Température et incipit : Underground Railroad (21)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Prix Pulitzer de la fiction, 2017 « La première fois que Caesar proposa à Cora de s’enfuir vers le Nord, elle dit non. C’était sa grand-mère qui parlait … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

En amour? Pesez le pour et le contre dix-huit fois

L’art de l’énumération. L’amour de Rose est mort à la guerre. Stanley lui fait une cour pressante. Que faire? Réfléchir. Peser le pour et le contre, dix-huit fois : Premièrement : sachant que Stanley était homme de parole, elle répugnait à l’idée … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La thématique de la femme qui fuit en littérature

Source : Le Bernin, Apollon et Daphné, Galerie Borghèse, Rome   Convergence des lectures.  La thématique de la femme qui fuit est présente dans des livres que j’ai lus lors des derniers mois : Anaïs Barbeau-Lavalette, La femme qui fuit, Éditions Marchand de feuilles, … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture | Un commentaire

Température et incipit : 4 3 2 1 de Paul Auster (20)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. « Selon la légende familiale, le grand-père de Ferguson serait parti à pied de sa ville natale de Minsk avec cent roubles cousus dans la doublure de sa … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

De la traduction du roman 4 3 2 1 de Paul Auster

Je ne désespère pas. Les traducteurs français vont bien finir par saisir la langue du baseball et du sport nord-américain en général. Paul Auster relate dans 4 3 2 1 la Série mondiale de baseball de 1954. Les Indiens de Cleveland ont fait … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Traduction | Marqué avec , | Laisser un commentaire