La thématique de la femme qui fuit en littérature

800px-Apollo_and_Daphne_(Bernini)

Source : Le Bernin, Apollon et Daphné, Galerie Borghèse, Rome

 

Convergence des lectures.  La thématique de la femme qui fuit est présente dans des livres que j’ai lus lors des derniers mois :

Anaïs Barbeau-Lavalette, La femme qui fuit, Éditions Marchand de feuilles, 2015,  378 p.

Annie Perreault, La femme de Valence, Alto, 2018, 211 p.

Colson Whitehead, Underground Railroad, Albin-Michel, 2017 (édition numérique)

Paul Auster, 4 3 2 1 , Actes Sud, traduit par Gérard Meudal, 2018, (édition numérique)

_____________________

En connaissez-vous d’autres? Pour ma part, de mémoire vacillante et dans le désordre :

Elena Ferrante, L’amie prodigieuse.

Gustave Flaubert, Madame Bovary.

Marcel Proust, Albertine disparue (originellement titré La Fugitive).

Pierre Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses.

Et pourquoi pas : Alice aux pays des merveilles…

À suivre.

 

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Accouplements, Recommandation de lecture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La thématique de la femme qui fuit en littérature

  1. Pierrot le Fou dit :

    J’ajouterais a votre liste: Chuchotements de Claude Jacqueline Herdhuin, Éditions L’instant même, 2006.
    Un livre qu’on oubli pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *