Température et incipit : Le dogue noir de Neil Gaiman (28)

Galman Le dogue noir

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions.

«À l’extérieur du bar, il faisait un temps de chien» p. 9.

Je ne suis pas vraiment friand de roman de ténèbres mettant en scène des fantômes et des morts-vivants, mais celui-là était fort bien tourné et de circonstance.

Lors de ma dernière visite à Chicago j’ai pu constater que les bibliothécaires n’hésitent pas à acquérir les ouvrages de Gaiman :

neverwhere Gaiman

Neil Gaiman a été finaliste lors de l’attribution Prix alternatif de littérature de la nouvelle Académie suédoise en compagnie de Kim Thuy, Maryse Condé et Haruki Murakami. Ce dernier s’est désisté à la dernière minute. Le prix a été attribué à Maryse Condé.

__________

Référence :

Neil Gaiman, Le dogue noir, Éditions Au diable vauvert, 88 p.  Comprend des illustrations, 2018 pour l’édition française.

 

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *