Température et incipit : temps de chien (30)

Yves Beachemin Charles le téméraire tome 1

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions.

 

Yves Beauchemin : Charles le téméraire : un temps de chien (pour l’édition numérique à BAnQ), tome 1, Fides, 2004, 684 p.

Un doublé pour Beauchemin, il insère des éléments météorologiques dans le titre et dans l’incipit de son roman.

Après s’être longuement fait prier, Charles montra son crâne visqueux entre les cuisses de sa mère tordue de douleur. Une méchante petite pluie barbouillait de gris les rues de Montréal, où filaient des autobus bondés de passagers mouillés et mal réveillés. p.9

Note: il fait aussi un temps de chien dans l’incipit du récit de Neil Gaiman :  Le dogue noir. Voir ici.

Pauvre bête : l’ami de l’homme.

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *