Relire Hongrie-Hollywood express

[Billet que j’avais déjà publié sur mon blogue. Disparu suite à un crash informatique. J’avais un double soumis en 2012 au Club des irrésistibles des Bibliothèques de Montréal. Opération récupération dans mes archives]

J’ai enfin pu trouver un moment pour la lecture de ce roman d’Éric Plamondon. Drôle sans être farfelu, léger (feuilleté plutôt) sans être insipide, encyclopédique sans être assommant, à première vue échevelé, mais parfaitement construit. Un art tout à fait maîtrisé de l’énumération qui n’a d’égal que celui pratiqué par Georges Perec dans Les Choses (1965) ou dans Penser/Classer (1985).

Récit de la petite histoire dans la Grande. Portrait du XXe siècle à travers la lorgnette d’une de ses figures emblématiques : Johnny Weissmuller, le quintuple médaillé olympique et le Tarzan de Jane. On voyage dans le temps : de l’Empire austro-hongrois au Casino de Las Vegas, en passant par l’immigration massive à Ellis Island, le Canal de Suez, Al Capone, le krach boursier de 1929 et des coups de boule du Front de libération du Québec.

Ça traite aussi de la loi statistique de Poisson, de la relativité, d’érection électrique, de la vente de taille-crayons, de l’album rouge des Beatles, de l’encyclopédie Gutenberg, de perroquets, des seins en suspension d’Amelle, de l’art de nager la tête au dessus de l’eau, et, angoisse existentielle suprême, du papier qui bourre l’imprimante. On y croise Aragon et Kennedy ; on prend un scotch avec Bogart et John Wayne. On voyage léger.

Grandeurs et misères de la vie de l’homme singe : ses exploits, sa renommée, ses amours, sa fortune, mais aussi sa descente aux enfers.

Un beau patchwork multicolore.

_____________

Note de 2019 : Un peu moins impressionné par son dernier opus : Oyana. J’y reviendrai, si j’ai des loisirs.

Plamondon, Éric, Hongrie-Hollywood Express. Roman. 1984 — Volume I, Montréal, Le Quartanier, «série QR», 44, 2011, 164 p.

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Recommandation de lecture, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Relire Hongrie-Hollywood express

  1. Luc Seguin dit :

    Cette trilogie, 1984, est sur ma liste depuis un bout. Mais là, tu viens de la faire grimper de plusieurs échelons ! Je n’arrive que rarement à cette concision que tu montres ici. Tu as bien fait de récupérer ce texte

  2. Luc Jodoin dit :

    J’ai aussi commenté les deux autres titres. Je les récupère bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *