Température et incipit : La vie secrète des écrivains [52]

musso écrivains

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions.

Il n’a pas toujours tort, Elmore Leonard. Je suis allé voir. Disons que je ne partage pas l’enthousiasme des lecteurs du romancier le plus lu en France.

Le vent faisait claquer les voiles dans un ciel éclatant.

Le dériveur avait quitté les côtes varoises un peu après 13 heures et filait à présent à la vitesse de cinq nœuds en direction de l’île Beaumont. Près du poste de barre, assis à côté du skipper, je m’enivrais des promesses de l’air du large, m’abîmant tout entier dans la contemplation de la limaille dorée qui scintillait sur la Méditerranée.

___________

Devinette.  Insérez l’épithète convenue dans la phrase suivante :

Les reflets […] du soleil automnal se frayaient un chemin à travers le feuillage des pins parasols et des chênes verts.
___________

Guillaume Musso, La vie secrète des écrivains, Calman-Lévy, 2019, nombreuses pages, édition numérique.

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Température et incipit, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *