Température et incipit : Un médecin de campagne de Franz Kafka [64]

2128229-gf

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions.

J’étais dans un grand embarras : il fallait que je parte pour un voyage urgent ; un patient gravement atteint m’attendait dans un village distant de dix lieues ; de fortes bourrasques de neige emplissaient le vaste espace entre lui et moi ; j’avais une voiture, légère et à roues hautes, tout à fait ce qui va bien pour nos routes ; emmitouflé dans ma pelisse, ma trousse à la main, je me tenais déjà fin prêt dans la cour ; mais le cheval, il manquait le cheval. Le mien avait crevé la nuit d’avant, exténué par les fatigues de cet hiver glacial ; ma bonne courait à présent le village pour emprunter un cheval ; mais c’était sans espoir, je le savais, et la neige s’entassait de plus en plus sur moi qui bougeais de moins en moins et restais planté là inutilement.

Franz Kafka: Dans la colonie pénitentiaire et autres nouvelles : Considération – Le Verdict – Dans la colonie pénitentiaire – Un médecin de campagne, Flammarion, 1991. [édition numérique].

À propos de Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *