Température et incipit : Ulysse de James Joyce [66]

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions.

Célébrons d’humble façon le Bloomsday (16 juin).

En majesté, dodu, Buck Mulligan émergea de l’escalier, porteur d’un bol de mousse à raser sur lequel un miroir et un rasoir reposaient en croix. Tiède, l’air matinal soulevait doucement derrière l’homme une robe de chambre jaune dénouée à la taille.

Stately, plump Buck Mulligan came from the stairhead, bearing a bowl of lather on which a mirror and a razor lay crossed. A yellow dressinggown, ungirdled, was sustained gently behind him by the mild morning air. p. 3

Note :  Contrairement aux autres titres qui apparaissent dans ma collection «Température et incipit», je n’ai pas encore eu le plaisir et le courage de lire ce roman. Je vais bien y arriver un jour.

« La difficulté avec les romans anglais est d’arriver à la page 175, ensuite tout va bien. » 

Paul Claudel, Journal. Tome I, Gallimard, « coll. Bibliothèque de la Pléiade, 205 », 1968, p. 835.

En prime :

 

Références :

James Joyce,  Ulysse, Gallimard  & Atelier Panik éd. numérique, Folio classique, 2013 (1936). Trad. de l’anglais (Irlande) par Stuart Gilbert, Valery Larbaud, Auguste Morel, Jacques Aubert, Pascal Bataillard, Michel Cusin, Sylvie Doizelet, Patrick Drevet, Bernard Hœpffner, Tiphaine Samoyault et Marie-Danièle Vors. Édition publiée sous la direction de Jacques Aubert.

James Joyce,  Ulysse, London, Edition Minerva, 1992, (1936), 777 p.

A propos Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *