Archives de catégorie : Accouplements

Cartes à jouer

[À l’instar de l’Oreille tendue, je suis sensible aux petits hasards de la vie, aux accouplements littéraires surtout. Accords de proximité.] Yan Giroux a réalisé un film sur Yves Boisvert : À tous ceux qui ne me lisent pas.  Question de … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Accents circonflexes

À l’instar de l’Oreille tendue, je suis sensible aux petits hasards de la vie, aux accouplements littéraires surtout. Accords de proximité. Je rame comme un galérien présentement dans le roman de Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux. Goncourt 2018. J’y reviendrai. … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La thématique de la femme qui fuit en littérature

Source : Le Bernin, Apollon et Daphné, Galerie Borghèse, Rome   Convergence des lectures.  La thématique de la femme qui fuit est présente dans des livres que j’ai lus lors des derniers mois : Anaïs Barbeau-Lavalette, La femme qui fuit, Éditions Marchand de feuilles, … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture | Un commentaire

J’aime pas Hydro

Lecture cet après-midi d’un recueil de nouvelles de Gilles Archambault : Combien de temps encore? Titre fort à propos, la fille de l’Hydro devait passer entre midi et 16 heures m’installer un compteur numérique. Optimisation oblige. Le recueil. Titre un … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Époque pourrie, Recommandation de lecture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Quand les oies et les volailles prennent une brosse

À l’instar de l’Oreille tendue, je suis sensible aux petits hasards de la vie, aux accouplements littéraires surtout. Accords de proximité. Dernier livre lu au Panama : un recueil de nouvelles de Richard Brautigan. Dans l’une d’elles, La vengeance de la pelouse … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture | Laisser un commentaire

La littérature et les taxis

À l’instar de l’Oreille tendue, je suis sensible aux petits hasards de la vie, aux accouplements littéraires surtout. Accords de proximité. Ce matin, dans la Presse +, Chantal Guy se fendait d’une critique dithyrambique du roman de Christophe Bernard : … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Calembredaine, Littérature | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

De la cause et des effets : accouplements

[À l’instar de L’Oreille tendue (voir ses Accouplements), j’aime bien la rencontre fortuite de textes et propos d’horizons différents. Mettons Marine Le Pen à contribution.] Lors d’une entrevue au 24/60 (21 mars 2016) avec Anne-Marie Dussault, Marine Le Pen, stigmatisant le communautarisme bisounours canadien … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Littérature | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les oiseaux tombent du ciel : ménage à trois

[À l’instar de L’Oreille tendue (voir ses Accouplements), j’aime bien la rencontre fortuite de textes littéraires d’horizons différents.] Des extraits tirés de deux romans parus en 2011. Deux romans rappelant le châtiment divin narré dans Les dix plaies d’Égypte  :   » les grenouilles tombèrent … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Littérature | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Les mots et les choses, le début et la fin du monde

À l’instar de L’Oreille tendue (voir ses Accouplements), j’aime bien la rencontre fortuite de textes littéraires d’horizons différents.  Deux extraits : l’un tiré de Cent ans de solitude de Gabriel Garcia-Marquez, l’autre de 2084 : la fin du monde de Boualaem Sansal. … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements | Marqué avec , | Laisser un commentaire