Archives de catégorie : Le poids de la métaphore

Température et incipit : Le bonhomme de neige de Jo Nesbø (49)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. C’était le jour où la neige arriva. Il était onze heures du matin lorsque d’énormes flocons jaillirent sans prévenir d’un ciel incolore et s’abattirent sur les champs, les … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore, Température et incipit | Marqué avec , , , | 6 commentaires

Deux sœurs : fragments de clichés amoureux

Tragédie. Mathilde éprouve un amour fou pour son conjoint Étienne. Problèmes en vue. L’amour de jeunesse d’Étienne  – Iris – revient dans le décor après un séjour de cinq ans en Australie. Étienne va craquer, quitter Mathilde pour la belle … Continuer la lecture

Publié dans Critique, Le poids de la métaphore | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Oscar de Profundis de Catherine Mavrikakis (19)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. « Cette nuit-là, la Lune grosse, blafarde, s’était encore éloignée de la Terre. Son refroidissement s’était vraisemblablement accusé. Elle semblait grelotter dans le ciel éteint. Depuis des années, les … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Amplification de la comparaison et autres figures de style : Une vie sans fin de Beigbeder

  Roman documentaire. Pour ceux qui veulent mettre leurs connaissances à jour en matière de séquençage de l’ADN, de congélation de cellules souches, de transfusion de sang au laser,  de thérapie génique, de greffes d’organes de porc, d’impression 3D d’organe, … Continuer la lecture

Publié dans Éreintement, Le poids de la métaphore | Laisser un commentaire

Le poids de la métaphore chez François Godin dans Habiter est une blessure

« Les draps survoltés éclatent sur nos dos / quand mon indiscipline tend ses voiles // je me détache au milieu de tes écorces / mes ravages chassent les nuances de muscles // sur la terre matelassée / une brume renverse … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le poids de la métaphore chez Tire le coyote

Je veux faire fondre ton absence J’ai senti ses pouvoirs de glace Quand les flocons ramènent l’enfance Pose tes mains sur mes crevasses Apaise-moi dans le silence […] Je rêve en jachère Je laboure le mystère Quand les questions brouillent … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le poids de la métaphore à la bibliothèque

Cette semaine, je me pointe à ma bibliothèque de quartier cueillir mes réservations et télécharger la dernier numéro de l’Obs pour lire une entrevue avec Elena Ferrante. Je m’installe dans un fauteuil. Sur la table, tout à côté, un usager … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore, Littérature | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le poids de la métaphore et de la comparaison

Résumé : Dystopie molle, thriller psycho-social, huis-clos, hiver de force. Lauréat d’une panoplie de prix: Prix littéraire du gouverneur général; Prix littéraire des collégiens (des collégien.n.e.s ?); Prix littéraire France-Québec; Prix Ringuet. Lecteur, tu auras peut-être comme moi un léger agacement … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Le poids de la métaphore, Littérature, Samedi popotin | Marqué avec , | Un commentaire