Archives de catégorie : Littérature

Le poids de la métaphore et de la comparaison

Résumé : Dystopie molle, thriller psycho-social, huis-clos, hiver de force. Lauréat d’une panoplie de prix: Prix littéraire du gouverneur général; Prix littéraire des collégiens (des collégien.n.e.s ?); Prix littéraire France-Québec; Prix Ringuet. Lecteur, tu auras peut-être comme moi un léger agacement … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Littérature, Samedi popotin | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La littérature et les taxis

À l’instar de l’Oreille tendue, je suis sensible aux petits hasards de la vie, aux accouplements littéraires surtout. Accords de proximité. Ce matin, dans la Presse +, Chantal Guy se fendait d’une critique dithyrambique du roman de Christophe Bernard : … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Calembredaine, Littérature | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

S’accorder avec les couleurs

Un doute étreignait l’auteur de ce blogue. Ça va mieux maintenant. Soit le bout de texte ci-dessous tiré d’un billet publié récemment, ici J’ai pourtant le parfait souvenir de la couleur des yeux d’Anna Karénine : ardoise. De ceux de Gilberte … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Littérature, Recommandation de lecture | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

De la cause et des effets : accouplements

[À l’instar de L’Oreille tendue (voir ses Accouplements), j’aime bien la rencontre fortuite de textes et propos d’horizons différents. Mettons Marine Le Pen à contribution.] Lors d’une entrevue au 24/60 (21 mars 2016) avec Anne-Marie Dussault, Marine Le Pen, stigmatisant le communautarisme bisounours canadien … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Littérature | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

L’amour au temps de la poste restante et du numérique

Replonger dans Radiguet. Le diable au corps. Concordance des temps pour les épistoliers. Passage où l’amant espère, transi, cueillir une lettre de sa bienheureuse à la poste restante, alors qu’au temps du numérique l’enamouré attend un texto de l’éphémère.

Publié dans Littérature, Numérique, Recommandation de lecture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Les oiseaux tombent du ciel : ménage à trois

[À l’instar de L’Oreille tendue (voir ses Accouplements), j’aime bien la rencontre fortuite de textes littéraires d’horizons différents.] Des extraits tirés de deux romans parus en 2011. Deux romans rappelant le châtiment divin narré dans Les dix plaies d’Égypte  :   » les grenouilles tombèrent … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Littérature | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Désenchantement de la littérature

Je n’ai pas lu Eloge littéraire d’Anders Breivik de Richard Milet. Pamphlet dans lequel le prosateur affirme, disent les commentateurs, que «Breivik est ce que méritait la Norvège» et où il salue «la perfection formelle» et «la dimension littéraire» de … Continuer la lecture

Publié dans Littérature | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Kiki

J’achève la lecture de Souvenirs de Kiki de Montparnasse. On sait que l’ouvrage fut interdit de publication aux États-Unis en 1929. Surpris de lire dans l’avant-propos du livre ces notes de Billy Klüver et Julie Martin. De nos jours, aucun … Continuer la lecture

Publié dans Bande dessinée, Littérature, Recommandation de lecture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Questions importantes aux écrivains

Commençons à la Claude Ponti question de se mettre en train. Voir : Questions d’importance Pourquoi écrire? Qui a  écrit le premier livre? Était-ce un homme, une femme, cet écrivain? Où a-t-il appris à écrire? Savait-il lire d’abord? Où a-t-il … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Lecture, Littérature | Laisser un commentaire

Valentins foudroyés

J’aime les débuts de roman. Deux cas de figure intéressants que 133 ans séparent. Et pourtant grande similitude dans la concision, l’attaque, le coup de ciseau et les coeurs foudroyés. J’aimais éperdument la Comtesse de ***; j’avais vingt ans, et j’étais … Continuer la lecture

Publié dans Littérature | Laisser un commentaire