Archives de catégorie : Température et incipit

Température et incipit : bilan provisoire (50)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions.   Interruption temporaire de mes méditations dominicales sur la température dans les incipit des œuvres littéraires. Bilan :   Mes cinq préférés : Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec | Laisser un commentaire

Température et incipit : Le bonhomme de neige de Jo Nesbø (49)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. C’était le jour où la neige arriva. Il était onze heures du matin lorsque d’énormes flocons jaillirent sans prévenir d’un ciel incolore et s’abattirent sur les champs, les … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore, Température et incipit | Marqué avec , , , | 6 commentaires

Température et incipit : Que ma joie demeure de Jean Giono (48)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. L’infosphère est pavée de bonnes citations. Jacques Charest. C’était une nuit extraordinaire. Il y avait eu du vent, il avait cessé, et les étoiles avaient éclaté comme de … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Belle du Seigneur d’Albert Cohen (47)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Descendu de cheval, il allait le long des noisetiers et des églantiers, suivi des deux chevaux que le valet d’écurie tenait par les rênes, allait dans les … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | 2 commentaires

Température et incipit : Millénium blues de Faïza Guène (46)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Une flopée de vieux y sont restés cet été-là. On n’avait jamais vu une chose pareille. Ils n’arrêtaient pas de dire que ce qu’on vivait était « sans … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Thomas l’obscur de Maurice Blanchot (45)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Thomas s’assit et regarda la mer. Pendant quelque temps il resta immobile, comme s’il était venu là pour suivre les mouvements des autres nageurs et, bien que … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : La neuvième heure d’Alice McDermott (44)

. Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Le 3 février fut une journée sombre et pluvieuse de bout en bout : un crachin froid le matin, un ciel bas et plombé jusqu’à la … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Tartarin sur les Alpes (43)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. [Méditation dominicale : légère] Le 10 août 1880, à l’heure fabuleuse de ce coucher de soleil sur les Alpes, si fort vanté par les Guides Joanne et … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline (42)

[Méditation dominicale : trop chaud, trop froid] Le sieur Leonard n’a sûrement pas lu ce classique de la littérature française. Ça a débuté comme ça. Moi, j’avais jamais rien dit. Rien. C’est Arthur Ganate qui m’a fait parler. Arthur, un … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : La constellation du lynx de Louis Hamelin (41)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. [Méditation dominicale] Je m’appelle Marcel Duquet et je vais mourir dans environ cinq minutes. Le ciel est bleu, le soleil brille, les corneilles ressemblent à des voilettes de … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Un commentaire