Archives de catégorie : Température et incipit

Sans sang d’Alessandro Baricco : amnésie partielle (11)

Sans sang. Lecture recommandée par Marie-Anne Poggi du Club des irrésistibles des Bibliothèques de Montréal. J’avais déjà lu ce roman dès sa sortie en français, en 2003.  Récit bien enfoui dans les méandres de mes processeurs parallèles. Trou de mémoire. … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Température et incipit dans L’empire familier de François Rioux (10)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Aucune idée si ce diktat du sieur Leonard s’applique aussi à la poésie. Bon, la poésie, «it’s a book». Qu’à cela ne tienne, il vaut le détour ce … Continuer la lecture

Publié dans Poésie, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | 2 commentaires

Température et incipit dans Simone au travail de David Turgeon (9)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Hum! Dans le champ encore, ce pauvre Elmore Leonard : C’était un matin de blizzard et la galerie était déserte. Alban Wouters, son propriétaire, en profitait pour s’occuper … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Température et incipit : La nuit juste avant les forêts de Koltès (8)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Ah bon! Allons voir du côté de Bernard-Marie Koltès : Tu tournais le coin de la rue lorsque je t’ai vu, il pleut, cela ne met pas … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit dans Le plongeur de Stéphane Larue (7)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Bof! L’auteur n’a pas suivi les conseils d’Elmore Leonard dans son roman Le plongeur. Lauréat du Prix des libraires du Québec 2017. Prologue : «La GRATTE éclaire … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Laisser un commentaire

Température et incipit : Tabou de Ferdinand von Schirach (6)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. …   «Par une claire matinée du printemps 1838, Paris, sur le boulevard du Temple, une nouvelle réalité vit le jour. Elle modifia le regard, le savoir … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Les météores de Michel Tournier (5)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Hum! Le souffle de Michel Tournier au début de son roman Les Météores : «Le 25 septembre 1937, un courant de perturbations circulant de Terre-Neuve à la Baltique … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : McCarthy et Musil (3-4)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Ah bon! Allons voir du côté de Cormac McCarthy et de Robert Musil. La route : Quand il se réveillait dans les bois dans l’obscurité et le … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Orwell et Némirowsky (1-2)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Ah bon!   It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen. Winston Smith, his chin nuzzled into his breast in an … Continuer la lecture

Publié dans Température et incipit | Marqué avec , , , , | 2 commentaires