Archives par mot-clé : Jean Echenoz

Obsédante et récurrente odeur de chien, sans chien

  Je relis Cherokee de Jean Echenoz. Il y a des images qui restent imprégnées dans notre caboche, malgré les années passées. Pourtant, je ne me rappelle pas à quelle heure sortit la marquise. Georges entra : cela sentait fort le chien, … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz : l’art de l’incise

L’oeil de lynx de l’Oreille tendue avait bien cerné l’art de l’incise chez Echenoz. Ici et là. Echenoz se surpasse dans l’extrait que je sous-transcris, et qui comporte un joli concentré d’incises fort bien équilibrées. Le contexte. La énième femme de Frank Terrail, … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz : que faire avec les chaussettes trouées?

Angoisse existentielle : la gestion des chaussettes trouées. «Je m’y suis donc mis mais en me dévêtant j’ai observé que l’une de mes chaussettes, la gauche, était trouée autour du gros orteil. Or que faire en pareille conjoncture ? Eh bien … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz : l’art du portrait

L’art du portrait chez Echenoz : «clientèle à boyaux fortunés», «brève espérance de lit» et «amant à péremption plus tardive». Enfin, je vous mets la citation au complet. «Enfant unique du professeur Patrick Lopez – gastroentérologue à Sèvres, clientèle à … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Un amour de Valence : le banc (4)

[Pastiche et mashup. Variation sur un même thème, avec récurrence de certains motifs : Un amour de Valence. Fin de la série estivale. Les précédents épisodes sont ici : Duras, Lacan et Proust] Il y a un banc à Valence. Dans un jardin. … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Pastiches | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Cartes à jouer

[À l’instar de l’Oreille tendue, je suis sensible aux petits hasards de la vie, aux accouplements littéraires surtout. Accords de proximité.] Yan Giroux a réalisé un film sur Yves Boisvert : À tous ceux qui ne me lisent pas.  Question de … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

L’angoisse de la carte de jeu perdue dans l’oeuvre de Jean Echenoz

Contexte Umberto Eco est mort. Lecture intensive de Jean Echenoz ces derniers jours. Mettons en scène LmoD (sobriquet du Lecteur modèle, un concept développé par Eco) et un type pris au hasard, un faire-valoir qui lui donnera la réplique. Il … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Recommandation de lecture | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Courir — les corps monstrueux de Jean Echenoz

Billet publié le 20 mai 2013 J’aime les livres d’Echenoz. Relecture ce printemps de 14 et des biographies romancées qu’il a consacrées à Ravel, Tesla et Zatopek. Echenoz  se plaît à décrire les corps « monstrueux », empêtrés, hors du commun. Tesla le … Continuer la lecture

Publié dans Corps, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire