Archives de catégorie : Calembredaine

Les mouches et la littérature : «Les mensonges de la Palourde» par JimG de St-Athanase [6]

[La mouche envahit toute la littérature. Où que vous posiez l’œil, vous y trouverez la mouche. Les véritables écrivains, quand ils en ont eu l’opportunité, lui ont consacré un poème, une page, un paragraphe, une ligne; Augusto Monterroso, Les mouches. … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, JimG, Mouches dans la littérature | Laisser un commentaire

Les mouches et la littérature : avis aux véritables écrivains [1]

Les voyages forment les personnes qui ont atteint l’âge admirable. J’ai récemment fait la découverte – à Madrid – d’un texte truculent d’Augusto Monterrosso : Las Moscas. Sachez que la mouche envahit toute la littérature.  Un extrait. La traduction suit : … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Mouches dans la littérature, Recommandation de lecture | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Un choix de carrière?

François Blais, un tantinet cynique, a la réponse. La politique. Peu de qualités et d’études sont requises, mais une propédeutique en relations interpersonnelles ne peuvent pas nuire. Il y a un peu plus d’un an de cela, ayant convaincu ma … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Du coup

Tu sais? Du coup, j’ai rigolé un bon coup : – Pourquoi vous avez rouvert les barrières ? Vous ne pouviez pas attendre qu’on arrive ? Cette fois le gardien s’interrompt dans sa tâche et se tourne vers l’inspecteur. – … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Recommandation de lecture, Style | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Pimenter ses ébats sexuels, au passé simple et à l’imparfait du subjonctif

Pendant tout le repas, je lui tins la main en lui susurrant des compliments excessifs, allant jusqu’au mensonge le plus éhonté quand je lui donnai à entendre qu’il se pouvait, somme toute, qu’elle ne fût point tout à fait bête. … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Calembredaine, Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Monsieur

Monsieur était passé sous mon radar lors sa parution en 1986.  Mon ami Luc Séguin me l’a recommandé. J’ai fait mes recherches. Un lecteur irrité écrivait sur Babelio : «Ce texte s’il est bien rédigé ne raconte rien, strictement rien, et le héros … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Elle aurait dû faire bibliothécaire

Et bien? ils ne sont pas d’accord, un point c’est tout. Samuel Beckett, En attendant Godot Route à la campagne, avec arbre. Soir. Estragon assis sur une pierre, essaie d’enlever sa chaussure […] Entre Vladimir. ____ Estragon – Te revoilà, … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Critique, Éreintement | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Exercice de style. Surréaliste

«L’autobus arrive Un zazou à chapeau monte Un heurt il y a Plus tard devant Saint-Lazare Il est question d’un bouton» Accroche-lecteur. Raymond Queneau, Exercices de style . Un récit raconté 99 fois de 99 manières par Queneau. Pastiché par … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Exercice de style. Surréaliste

Un amour de Valence : le banc (4)

[Pastiche et mashup. Variation sur un même thème, avec récurrence de certains motifs : Un amour de Valence. Fin de la série estivale. Les précédents épisodes sont ici : Duras, Lacan et Proust] Il y a un banc à Valence. Dans un jardin. … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Pastiches | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Un Amour de Valence : clichés proustiens (3)

[Pastiche et mashup. Variation sur un même thème, avec récurrence de certains motifs présents dans les récits précédents : Un amour de Valence. Série : Duras, Lacan] Longtemps,  j’ai marché dans Valence. Mes parents et ma grand-mère y louaient une villa, … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Pastiches | Marqué avec , | Laisser un commentaire