Archives de catégorie : Le poids de la métaphore

Température et incipit : Qimmik de Michel Jean [110]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. NUNAVIK Le ciel, le roc, l’océan. Sous une lumière obscène, face à l’Arctique, mer de glace. Terre nue. Pays sans arbre. Entre le ressac et le silence, le … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Critique, Le poids de la métaphore, Mouches dans la littérature, Recommandation de lecture, Style, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les lourds flocons de neige de Pasternak

Philippe Didion, dans ses notules du 2 juillet 2023, sondait le style de Boris Pasternak pour décrire la neige : Un bon romancier russe digne de ce nom se doit de savoir décrire la neige. Dans le genre, Pasternak ne se débrouille pas mal … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore | Marqué avec , , | Un commentaire

Hurler au sens propre et figuré

Kukum est un récit de Michel Jean qui a remporté le prix littéraire France-Québec 2020. Une histoire d’amour et de haine qui relate le cruel destin des Innus : sédentarisation, vol et dévastation de leurs terres, acculturation par la conversion forcée … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Le poids de la métaphore, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le coït

Deux livres que j’ai lus cette semaine. Accouplements littéraires. Une belle métaphore, c’est possible, par Kafka : Là, s’en allaient des heures, des heures d’haleines communes, de battements de cœur communs, des heures durant lesquelles K. avait sans cesse le … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Le poids de la métaphore, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les tourments de l’écrivain et du lecteur

Dernier roman de Guillaume Musso. Je suis allé voir de quel bois il se chauffe. Des extraits : Un écrivain est tourmenté. Il est au bord de la dépression. Il a la fameuse angoisse de l’écran blanc. Il va consulter … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Critique, Le poids de la métaphore, Rhétorique | Marqué avec , | Un commentaire

Un cliché, une métaphore, un homonyme et un zeugme

– Ici, j’ai l’impression d’être une vigie installée dans le poste d’observation d’un bateau pirate, d’où je peux voir arriver les orages, les tempêtes et les dépressions. C’est pratique pour une psychiatre. Guillaume Musso, La vie est un roman, Paris, … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Éreintement, Le poids de la métaphore | Marqué avec , | 2 commentaires

Bateaux : le poids de l’image

Là où les nouveaux romanciers d’aujourd’hui ne voient le salut que dans le travail sur l’image – c’est à qui fournira la métaphore la plus audacieuse, la comparaison la plus originale – Sagan livre un récit aussi dépourvu d’effets qu’un … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La goûteuse d’Hitler : le poids de la comparaison et de la métaphore

La goûteuse d’Hitler est en lice pour le Prix du club des irrésistibles 2020 des Bibliothèques de Montréal. Pour un résumé du déroulement du récit vous pouvez consulter le compte-rendu de Marie-Anne Poggi. Ce roman n’est pas mon préféré. Outre que … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Critique, Le poids de la métaphore | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Le bonhomme de neige de Jo Nesbø (49)

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. C’était le jour où la neige arriva. Il était onze heures du matin lorsque d’énormes flocons jaillirent sans prévenir d’un ciel incolore et s’abattirent sur les champs, les … Continuer la lecture

Publié dans Le poids de la métaphore, Température et incipit | Marqué avec , , , | 6 commentaires

Deux sœurs : fragments de clichés amoureux

Tragédie. Mathilde éprouve un amour fou pour son conjoint Étienne. Problèmes en vue. L’amour de jeunesse d’Étienne  – Iris – revient dans le décor après un séjour de cinq ans en Australie. Étienne va craquer, quitter Mathilde pour la belle … Continuer la lecture

Publié dans Critique, Le poids de la métaphore | Marqué avec , | Laisser un commentaire