Archives de catégorie : Température et incipit

Température et incipit : Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé [87]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Il fait très chaud. Un soleil qui rend fou. Une fournaise qui [abolit] les couleurs. Le livre recèle des clins d’œil à d’autres œuvres littéraires : Les saisons … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Un café avec Marie de Serge Bouchard [86]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Nous sommes en après-midi et, déjà, la matinée me manque. Il est loin, mon premier café, elle est loin, ma tête neuve, et où sont passées mes idées … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit, Temps | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : La fête de l’insignifiance de Milan Kundera [85]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Il ne peut pas toujours avoir tort ce cher Elmore Leonard. Un incipit banal autour d’un nombril : C’était le mois de juin, le soleil du matin sortait des … Continuer la lecture

Publié dans Critique, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : L’inexistence de David Turgeon [84]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. J’ai triché. Le début de cet excellent roman ne comporte aucune description du temps qu’il fait. Il me plaît toutefois d’émettre une hypothèse farfelue en pensant que l’auteur à fait … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : L’aventure d’un photographe d’Italo Calvino [83] + notes de lecture

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Quand arrive le printemps, par centaines de milliers, les citadins sortent le dimanche avec leur étui en bandoulière. Et ils se photographient. Ils rentrent chez eux contents comme … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

Température et incipit : L’aventure d’un employé d’Italo Calvino [82]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. ENRICO Gnei, un employé, avait une fois passé la nuit auprès d’une dame, et jolie. Lorsque, de bon matin, il sortit de chez elle, l’air, les couleurs d’un … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : L’aventure d’un lecteur par Italo Calvino [81]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. La route côtière passait au-dessus du cap ; la mer était là, sous l’à pic des rochers, et partout alentour, jusqu’à l’horizon, haut et indécis. Le soleil aussi était … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture, Style, Température et incipit | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Désorientale de Négar Djavadi [80]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Chapitre 1 Le vent de Mazandaran L’aile est de l’hôpital Cochin destinée à la procréation médicalement assistée est en travaux depuis plusieurs mois. D’après ce que j’ai compris, … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : Le procès-verbal de J.M.G. Le Clézio [79]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. A. Il y avait une petite fois, pendant la canicule, un type qui était assis devant une fenêtre ouverte ; c’était un garçon démesuré, un peu voûté, et … Continuer la lecture

Publié dans Poésie, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : L’avalée des avalés de Réjean Ducharme [78]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Tout m’avale. Quand j’ai les yeux fermés, c’est par mon ventre que je suis avalée, c’est dans mon ventre que j’étouffe. Quand j’ai les yeux ouverts, c’est parce … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire