La thématique de la femme qui fuit en littérature

800px-Apollo_and_Daphne_(Bernini)

Source : Le Bernin, Apollon et Daphné, Galerie Borghèse, Rome

 

Convergence des lectures.  La thématique de la femme qui fuit est présente dans des livres que j’ai lus lors des derniers mois :

Anaïs Barbeau-Lavalette, La femme qui fuit, Éditions Marchand de feuilles, 2015,  378 p.

Annie Perreault, La femme de Valence, Alto, 2018, 211 p.

Colson Whitehead, Underground Railroad, Albin-Michel, 2017 (édition numérique)

Paul Auster, 4 3 2 1 , Actes Sud, traduit par Gérard Meudal, 2018, (édition numérique)

_____________________

En connaissez-vous d’autres? Pour ma part, de mémoire vacillante et dans le désordre :

Elena Ferrante, L’amie prodigieuse.

Gustave Flaubert, Madame Bovary.

Marcel Proust, Albertine disparue (originellement titré La Fugitive).

Pierre Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses.

Et pourquoi pas : Alice aux pays des merveilles…

À suivre.

 

A propos Luc Jodoin

Bibliothécaire
Ce contenu a été publié dans Accouplements, Recommandation de lecture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La thématique de la femme qui fuit en littérature

  1. Pierrot le Fou dit :

    J’ajouterais a votre liste: Chuchotements de Claude Jacqueline Herdhuin, Éditions L’instant même, 2006.
    Un livre qu’on oubli pas.

Répondre à Pierrot le Fou Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *