Archives de catégorie : Recommandation de lecture

Du coup

Tu sais? Du coup, j’ai rigolé un bon coup : – Pourquoi vous avez rouvert les barrières ? Vous ne pouviez pas attendre qu’on arrive ? Cette fois le gardien s’interrompt dans sa tâche et se tourne vers l’inspecteur. – … Continuer la lecture

Publié dans Calembredaine, Recommandation de lecture, Style | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Pimenter ses ébats sexuels, au passé simple et à l’imparfait du subjonctif

Pendant tout le repas, je lui tins la main en lui susurrant des compliments excessifs, allant jusqu’au mensonge le plus éhonté quand je lui donnai à entendre qu’il se pouvait, somme toute, qu’elle ne fût point tout à fait bête. … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Calembredaine, Citations, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le nationalisme enfantin et oxymorique assumé des amateurs de football (soccer) et de hockey

Le football permet d’être, non pas nationaliste, il y aurait là une connotation politique détestable qui ne m’effleure même pas, et pas même patriote, mais chauvin, j’entends par là un nationalisme pas dupe, au deuxième degré, un nationalisme ironique, l’oxymore est parfait, il n’y a … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Rhétorique, Société, Temps | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : L’inexistence de David Turgeon [84]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. J’ai triché. Le début de cet excellent roman ne comporte aucune description du temps qu’il fait. Il me plaît toutefois d’émettre une hypothèse farfelue en pensant que l’auteur à fait … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Répétition avec un chien mouillé dedans

Ce n’est pas une anaphore, c’est une répétition avec un chien mouillé qui claudique  : Carel repensait à tante Livie. C’était comme une chaleur lourde qui se posait sur tout son corps. Mon corps désormais gâché, se dit-il, et répéta … Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandation de lecture, Rhétorique | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le parfum des fleurs la nuit : penser écrire au musée

Vous aviez lu Chanson douce (2016) de Leïla Slimani. Vous vous aventurez dans son dernier opus. Changement complet de registre. Slimani a été conscrite par son éditrice pour passer une nuit au musée, à la Punta della Dogana à Venise, pour une … Continuer la lecture

Publié dans Recommandation de lecture, Style | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : L’aventure d’un photographe d’Italo Calvino [83] + notes de lecture

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. Quand arrive le printemps, par centaines de milliers, les citadins sortent le dimanche avec leur étui en bandoulière. Et ils se photographient. Ils rentrent chez eux contents comme … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

Température et incipit : L’aventure d’un employé d’Italo Calvino [82]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. ENRICO Gnei, un employé, avait une fois passé la nuit auprès d’une dame, et jolie. Lorsque, de bon matin, il sortit de chez elle, l’air, les couleurs d’un … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture, Température et incipit | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Température et incipit : L’aventure d’un lecteur par Italo Calvino [81]

Never open a book with weather. Elmore Leonard, Ten rules for writing fictions. La route côtière passait au-dessus du cap ; la mer était là, sous l’à pic des rochers, et partout alentour, jusqu’à l’horizon, haut et indécis. Le soleil aussi était … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Recommandation de lecture, Style, Température et incipit | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Hurler au sens propre et figuré

Kukum est un récit de Michel Jean qui a remporté le prix littéraire France-Québec 2020. Une histoire d’amour et de haine qui relate le cruel destin des Innus : sédentarisation, vol et dévastation de leurs terres, acculturation par la conversion forcée … Continuer la lecture

Publié dans Accouplements, Le poids de la métaphore, Recommandation de lecture | Marqué avec , | Laisser un commentaire